• Une femme met deux coups de tête au procureur

    Il y a plus d'un an 

    Evry : en pleine audience, une femme met deux coups de tête au procureur

     >Île-de-France & Oise>Essonne|Florian Loisy (@florianloisy sur twitter)|03 février 2017, 20h00|  
    Le procureur a reçu deux coups de tête d’une jeune femme de 20 ans. (LP.) picto info
     

    Son affaire de vol aggravé n’a pas pu être jugée. Une jeune femme de 20 ans suspectée d’avoir volé un téléphone portable avec violence et en réunion à Juvisy-sur-Orge le 26 septembre comparaissait jeudi au tribunal d’Evry. Mais elle s’est transformée en furie au cours de l’audience et a agressé sa victime, ainsi que le procureur qui tentait de s’interposer.

    Le magistrat a reçu deux coups de tête de la part de la jeune femme. Celle-ci a finalement été maîtrisée par la police et placée en garde à vue. Elle sera jugée en comparution immédiate pour ces faits à Melun (Seine-et-Marne), lundi.

    Le 26 septembre, avec une amie, cette femme fine mais musclée, est soupçonnée d’avoir agressé une mineure âgée d’à peine 16 ans. Elle lui aurait donc volé son téléphone, puis aurait pris une des chaussures de la victime pour la jeter dans la Seine. En garde à vue, la mise en cause reconnaît les faits. Mais à l’audience, ce jeudi, elle nie en bloc.

    Alors, lorsque la victime prend la parole à la barre, la jeune femme qui était venue sans avocat « pète les plombs » selon les témoins de la scène. « Elle lui a hurlé qu’elle mentait », reprend un témoin. D’un bond elle agrippe les cheveux de la victime, lui tire ses tresses et la roue de coups de l’autre main.

    Le magistrat ceinture la furie

    La victime mineure était accompagnée de sa mère qui a tenté de s’interposer. Sans succès, elle a été molestée également. Un autre prévenu, pour un délit routier, qui attendait dans la salle que son dossier soit appelé vient en renfort. En vain. Il est repoussé et la furie continue de frapper et tirer les cheveux de sa victime.

    L’un des adjoints du procureur au parquet d’Evry qui officiait à cette audience en tant que représentant de l’Etat descend de son pupitre, passe derrière la mise en cause et la ceinture. Celle-ci place alors deux coups de tête avec l’arrière de son crâne dans le menton du procureur. « Il n’y avait pas assez de distance, donc je n’ai pas été trop durement touché, mais j’avais quand même un peu mal au crâne, j’ai pris un Doliprane », reconnaît le magistrat qui craignait d’être aussi mordu.

    La police intervient rapidement et emmène la furie en garde à vue. Déjà condamnée l’an passé pour des violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique, elle devrait passer le week-end en détention provisoire avant d’être jugée ce lundi à Melun. « Quand un magistrat est mis en cause ou victime dans une affaire, on la délocalise », indique une source proche du dossier. La jeune femme est présentée ce vendredi à un juge des libertés et de la détention. Quant à l’affaire de vol, elle sera rejugée ultérieurement à Evry.

    http://www.leparisien.fr/essonne-91/evry-en-pleine-audience-une-femme-met-deux-coups-de-tete-au-procureur-03-02-2017-6653484.php


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :