• UN JOUR LA FRANCE EST PARTIE

    UN JOUR LA FRANCE EST PARTIE

    Posté par :Sylvestre Brunaud..

    UN JOUR LA FRANCE EST PARTIE .

    Robert Palmade, abandonné par la France, malmené par l'Algérie .

    Mais ne pas oublier que la France de De Gaulle ont oublier des personnes seules hospitalisées et les pensionnaires des maisons de retraites sans famille que sont-ils devenus après notre départ ? .OUI BONNE QUESTION ,MAIS DEPUIS DES ANNÉES SANS RÉPONSE ! Alors que Macron ne se réjouit pas de trop et d'apprendre avec un peu de respect notre histoire et le malheur de ses gens-là ! ..(ABANDONNER)...

    L'histoire de cet homme a commencé lorsque sa mère l' a abandonné dès sa naissance le 24 juillet 1955 à Sour El-Ghozlane (Aumale). L'assistance publique le prend en charge avant qu'il ne soit remis à une famille européenne qui, à cause de la Bataille d'Alger qui faisait fureur en 1957, a préféré quitter Alger et le laisser à son sort. Il est pris en charge alors par une famille musulmane (Khemissi), en 1958, pour rejoindre une encore une autre famille, en 1960.

    L'aventure ne s'arrêtera pas là. En 1962, Après avoir perdu la Guerre d'Algérie, les Français, qui faisaient leurs valises, ont abandonné cet enfant qui est pourtant prioritaire pour une prise en charge en tant que pupille de l'Etat.

    Après l'indépendance, il n'a que 7 ans et ne sachant quoi faire, il retourne à l'orphelinat et là commence une nouvelle forme de souffrance et des questionnements sur son origine, son nom à consonance européenne qui continue à déranger à ce jour. A l'intérieur du centre, on l'appelle par son vrai prénom (Robert) comme établi dans son acte de naissance, mais à l'extérieur, il est surnommé Abdelkader. En 1966, le petit Robert est confié à la famille Achelli sans aucune aide financière. Cette famille de Kabylie, qui trouvait peut-être le prénom d'Abdelkader trop long, le baptisa Mourad Palmade. Il se retrouve donc, avec 3 prénoms, celui signalé dans la feuille laissée par sa mère lors de son abandon (Robert), Abdelkader et Mourad. A 14 ans, son nouveau père adoptif, qui était dans le besoin pour nourrir toute la famille, l'obligea à quitter l'école pour l'aider au travail sans que l'assistance publique ne réagisse.

    Sylvestre Brunaud ..

    Triste histoire de cet enfant abandonné.

    L'armée, les agriculteurs, les politiques, les administrations, les documents de première importance, les Pieds-Noirs, les harkis, les familles et leurs enfants, les meubles abandonnés et les pauvres animaux. En 1962, tous les Français sont partis pour la France, sauf moi et d'autres enfants laissés à l'orphelinat, à ses murs, à ses nouveaux occupants. 
    C'est comme ça que commence l'histoire de Robert Palmade, né un soir de Juillet 1955, abandonné le lendemain par sa mère, en Algérie Française, en pleine guerre. Pupille de la nation Française, Robert a été pris en charge, placé en pouponnière, puis dans des familles d'accueil.
    En 1962, à l'indépendance de l'Algérie, la nation Française a laissé ses pupilles sur place. Robert a été oublié, comme tous les autres enfants de l'orphelinat, il n'a jamais été rapatrié en France.
    Combien sont-ils à avoir été abandonnés par la France ? Combien de pupilles de la nation française restés en Algérie? Impossible à dire. En 1969, un décret du gouvernement algérien ordonnait de changer les noms des enfants à consonance étrangère. C'est comme ça que Robert Palmade s'est appelé pendant des années Abdelkader Achli.
    Abdelkader, Robert, Français, Algérien, pupille, orphelin, c'est l'histoire d'une vie gâchée, d'une vie passée à côté, d'une identité trouble, brouillée, toujours entre deux, jamais à sa place, toujours seul. C'est l'histoire d'un enfant, d'un homme, qui s'est battu pour ne pas perdre son nom, Robert Palmade.
    De ce nom, il dit, c'est une promesse, une fatalité, c'est un héritage honni et chéri, Robert Palmade, c'est un mariage forcé entre l'Algérien que je suis devenu et le Français que je suis. Robert Palmade aujourd'hui n'espère qu'une chose : la reconnaissance de la France ...

    L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, foule et mariage
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :