• « Les traîtres n’ont pas de place sur sol algérien »

    Tayeb Zitouni évoque le dossier du retour des harkis : « Les traîtres n’ont pas de place sur sol algérien »

    Quelques jours après le l’annonce de l’éventuelle visite du président français Emmanuel Macron en Algérie pour la fin de l’année en cours, le dossier des harkis resurgit. S’exprimant sur les ondes de la radio nationale, le ministre des moudjahidine Tayeb Zitouni juge que le dossier ne concerne pas l’Algérie. 

    « C’est un dossier franco-français » et « ne concerne en aucun cas l’Algérie du moment où ces derniers (les harkis) ont choisi la France », a-t-il dit.  Ainsi il coupe court aux supputations. Mais il va plus loin dans sa réponse. Il affirme que ce dossier est « indiscutable » en qualifiant leur non-retour en Algérie de « ligne rouge à ne pas franchir ».

    Pour le ministre des moudjahidine, « le sort des harkis a été déjà tranché par l’histoire. Ces derniers ont choisi leurs camps » affirme-t-il. Tayeb Zitouni juge que « les personnes ayant trahi leur pays et leurs frères n’ont aucune place sur notre sol ».

    Pour rappel, le dossier des harkis n’a pas été clos en France. Homme politiques, députés, associations et intellectuels continuent d’exercer un forcing sur leur gouvernement pour mettre la pression sur les autorités algériennes afin que ces dernières acceptent le retour des harkis sur son sol. Mais l’Algérie continue de signifier son refus en exprimant son opposition catégorique.

    A.B


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :