• Le 5 juillet 1830 ...

    Le 5 juillet 1830  ...

    Posté Par: Pieds Noirs 9A..

    Macron devrait apprendre son histoire de France ,comme d'ailleurs le dernier clown scootériste..

    L’image contient peut-être : texte
    Antoinette Prieto

    Criminel , toi-même , macron !

    1830 Algérie envahie et colonisée ?
    Ou Algérie libérée et fertilisée ?
    Les préjugés ont la vie dure. Il y a quelques jours, un vieil ami m’a invité pour déguster un bon couscous berbère. A la fin du repas, le patron, un berbère kabyle, m’a chaudement serré la main et la conversation avait porté sur la France et l’Algérie.

    J’ai tout d’abord rappelé à cet ami que la France, en 1830, n’avait pas conquis l’Algérie, contrairement à ce qui est dit, parce que « l’Algérie » était un pays qui n’existait pas encore. En d’autres termes, parler de conquête coloniale de l’Algérie en 1830 constitue un anachronisme, aussi enfantin que de parler de la conquête coloniale de la France par les Légions romaines de Jules César.
    Le 14 juin 1830, ne faisait que commencer un processus long et complexe qui produira l’Algérie. Il était une suite et pas simplement un début. En effet, considérer 1830 et le débarquement de soldats français comme le point de départ de l’affaire, reviendrait à omettre et à cacher aux jeunes générations, que l’action militaire du gouvernement de Charles X déclinait les débats et décisions du 
    Congrès d’Aix la Chapelle
    réuni quelques années plus tôt.
    Douze ans plus tôt, -du 29 septembre au 21 novembre 1818-, les puissances de l’époque, avaient débattu. Elles avaient discuté d’un sujet qui les préoccupait toutes, et ce depuis le 17ème siècle. L’affaire n’était pas récente. Il s’agissait de savoir : comment mettre fin à la piraterie esclavagiste qui affligeait la navigation commerciale dans les eaux méditerranéennes et exposait constamment, aux razzias des pirates « barbaresques », les équipages et les populations côtières ou proches des côtes? Comment en finir, définitivement, avec le trafic esclavagiste, dont la base logistique et stratégique n’était autre que l’Alger Ottomane, se demanderont alors les représentants des grandes puissances de l’époque. En 1815, les États-Unis avaient déjà, à cause de cela, déclaré la guerre à Tripoli.
    C’était une réaction, certes tardive, mais une réaction tout de même, à l’enlèvement de 130 citoyens américains voyageant en Méditerranée. Tous avaient été capturés, en pleine mer, entre 1785 et 1793. Pour cela, la marine américaine s’attaquera, sans succès, au Dey ottoman d’Alger. En 1815 toujours, ce seront les Néerlandais qui tenteront à leur tour, sans succès eux aussi, de mettre fin à la piraterie esclavagiste installée à Alger, abritée derrière des murailles d’où partaient les bateaux pirates.
    En d’autres termes, le Congrès international de 1818 exprimait la montée en force de l’exaspération générale, face au trafic esclavagiste écumant depuis trop longtemps les eaux de la Méditerranée et ses côtes occidentales. A l’époque, Chateaubriand appellera la France à prendre la tête de ce combat.
    A.Rubin de RL 21 09 2011

    Le 14 juin 1830 commençait la libération
    Des mers et des océans de la piraterie vérirable djihadisme maritime
    Du commerce international du tribut barbaresque humiliant
    Des Chrétiens européens et des noirs africains animistes
    Des juifs de la Régence de leur dihmitude millénaire
    Des biens piratés de leurs recéleurs
    Des bagnes de leurs esclavagistes
    Des tribus arabo-berbères du colonisateur ottoman
    ……bien sur au prix de cruelles batailles , menées par l'Armée d'Afrique avec l'aide de valeureuses troupes indigènes , contre de fanatiques obscurantistes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :