• Les humanistes ont dit qu'il fallait accueillir tout le monde !Les humanistes ont dit qu'il fallait accueillir tout le monde ! Ils ne s'occupent pas de la suite !

     

     

    La transmission de la gale se fait par contact physique fréquent et répété, soit « peau contre peau », soit par le linge et la literie.

    La gale à Paris ! Merci à Bernard Cazeneuve et à Anne Hidalgo pour ce cadeau de départ ! Le peuple Français vous en remercie ! Hidalgo porte une large responsabilité dans l'ignorance durant des mois de ce qui se passait à La Chapelle...

    Les humanistes ont dit qu'il fallait accueillir tout le monde !

    Mesdames,Mesdemoiselles ,Messieurs;
    Tout allait bien pour la Mairie, mais pas pour les habitants. La presse parle de la gale, vous pouvez aussi ajouter les punaises en recrudescence. Et on ne parle pas des Poux ? .Ou la prochaine rentrée des classes sera un très bon élevage 2017 qui pourront le présenter au salon de l'agriculture .Déjà, la tuberculose a repris du poil de la bête depuis des années, et sous une forme très difficile à soigner...
    Ce n'est pas Médecins Sans Frontières, mais braves lecteurs, mais Maladies Sans Frontières !
    De retour en France, la gale comme un début de peste peut coûter parfois très cher a son environnement. Il paraît que ce serait une des raisons, non pas la gale, mais d'autres maladies contagieuses plus graves, pour lesquelles serait maintenue l'AME. On peut songer aussi au typhus...
    Paris : le camp de migrants de la Chapelle touché par une épidémie de gale,faire attention dans les écoles,ses campements hors norme voir sauvage sans sanitaire favorisent la propagation de cette maladie de peau très contagieuse , l'alarme étant tiré depuis plusieurs années de cette immigration qui occuperont le sol Français et Européen ,d'après mon correspondant sur la région parisienne ,donc déjà depuis plus d'un mois dépassant plus de la centaine de cas de gale , le chiffre provenant du centre d'accueil des réfugiés ...

    Tous cela coûte cher,très cher a la collectivité,les gouvernements depuis des années en sont responsable de ce qui se produit en France,et ce n'est que le début et ainsi s'ajouteront d'autre maladie comme la peste ,ma foi qui se soigne ,mais voilà,ils ont tous voulu leurs indépendances ,et voilà les risques a pouvoirs dans des conditions d'hygiène déplorables qu'ils vivent ...«L'idéal serait des douches ,les traitaient au souffle au départ , qu'ils puissent laver leurs vêtements, faire bouillir leurs draps… Mais dans ces conditions ? .Il faut être aussi courageux pour le faire ...

    Ajoutons un gros pépin, l'épisode gale-tuberculose et compagnie sera passée aux oubliettes de l'actu.
    "Les régions Ile-de-France, Provence Alpes Côte-d’Azur (PACA) et Rhône-Alpes totalisent en effet plus de la moitié des cas déclarés en France. Ainsi, pour 100.000 habitants, on note 22 nouveaux cas par en Ile-de-France et 29 en Guyane. En outre, les cas sont concentrés essentiellement dans certains groupes de population : les personnes précarisées, particulièrement les sans-abris (avec une fréquence de la maladie 20 à 30 fois supérieure à la moyenne nationale), les personnes migrantes provenant de pays à forte endémie, les personnes séropositives pour le VIH, les personnes vivant en milieu carcéral. Ainsi, la tuberculose demeure un risque sanitaire en France" [source : Fondation du Souffle] http://www.lesouffle.org/maladie/tuberculose/?gclid=CO7P9cbWuNQCFUEo0wodH_kIHg.
    " L'idéal serait qu'ils puissent laver leurs vêtements, faire bouillir leurs draps…" ....l'idéal serait qu'ils retournent chez eux...

    Aux yeux de la Loi, ils n'ont pas de statut de réfugié.
    "Article 1(A)(2) de la Convention[modifier | modifier le code]
    Pour les juges et les fonctionnaires, nationaux ou internationaux, chargés d'examiner les demandes d'asile au regard de cette convention internationale, l'article essentiel qui inspire leurs décisions de protection ou de non-protection des exilés, est l'article 1(A) (2) (tel que modifié par le protocole de New-York, 1967) :
    « Article premier -.Aux fins de la présente Convention, le terme « réfugié » s'appliquera à toute personne : (...) 2) qui craignant avec raison d'être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays ; ou qui, si elle n'a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner. »
    Après tout !
    Entre le tour de France ,les matches de foot à venir, le 14 juillet, 15 août, les vacances. Bronzage maxi sur les plages au sable chaud . Disons que la page sera vite tournée... Je vous remercie ...Sylvestre Brunaud..


    votre commentaire
  • LE DÉSASTRE FRANÇAIS LE DÉSASTRE FRANÇAIS

    Mesdames ,mesdemoiselles,Messieurs ;
    Le chômage sévit de plein fouet. Le pouvoir d’achat se réduit comme peau de chagrin. Les impôts et les prélèvements sociaux augmentent alors même que l’endettement, les déficits du budget et de la sécurité sociale atteignent des niveaux record. Des entreprises ferment depuis des années et continuent comme les petites PME en sous traitance . Bref, la France est au pain sec. Cette déconfiture de l’économie Française est le résultat, d’un processus entamé en mai 1981, avec l’élection de l' homme au chapeau rond monsieur François Mitterrand. Pourquoi ? Parce que le programme économique des socialistes, fortement influencé par les communistes, car le socialiste n'existe pas en France car se sont tous des rouges communistes donc était irréaliste. les Français se sont laissé berner comme des veaux du grand Charles et pour finir comme des sans dents,voir des Charlie ,du mollasson Hollande ,donc par Lionel Jospin en 1997 puis François Hollande adorant la masse ouvrière,mais qui les a laissées crever à petit feu en dansant le 15/20 du mois devant le buffet ...Mais, en plus de trente ans, ses rose rouge n’ont rien appris et ont renouvelé les mêmes méthodes franc-maçonnes dont l’effet a été d’appauvrir la France. Pour mieux se remplir les poches sur le dos des Charlie . Tout cela n’est pas vraiment une surprise .
    En témoigne beaucoup d’articles commentés par Antoine-Pierre Mariano parus dans le Figaro entre 1980 et 2000. Ils sont encore, à bien des égards, voir actuel .que des anti-France donc contre leur propre peuple de même invités des étrangers pour détruire la civilisation Française ,comme le Français d'Algérie (dit PN) n'existe plus ...Donc un génocide bien et voulu par nos politiques de tout temps et la majorité du peuple Français lui-même ...Je vous remercie ...Sylvestre Brunaud ...


    votre commentaire
  • CE QU'IL RESTERA DE NOUS  (les Pieds Noirs)Posté par :Pieds Noirs 9A

    CE QU'IL RESTERA DE NOUS

     

    Un billet  (DE HUBERT ZAKINE) 

    Hélas!!!
    Il est très important d’expliquer, tant qu’il est encore temps..., à Nos Enfants et Petits Enfants et à tous les “IGNORANTS!!!”


    CE QU'IL RESTERA DE NOUS
    Une très belle et bonne définition du “Pieds-Noir” :
    à lire et à conserver mais aussi à expliquer
    Merci
    Très IMPORTANT!!!
    chers amis
    Je fais suivre un article découvert par notre ami Jean-Louis Martinat
    Je le remercie vivement.

    La dernière page de l’histoire des pieds noirs, ces européens d’Algérie, français jusqu’au bout des ongles, s’écrit dans l’indifférence générale.
    Peuple qui aurait pu donner des leçons de patriotisme au monde entier.
    Peuple en voie de disparition que l’amère patrie voit disparaître sans lever le petit doigt.
    Ces pionniers venus du bassin méditerranéen répondirent à l’appel de la grande France pour coloniser un pays qui ne s’appelait pas encore Algérie, nom donné par le Général Schneider, ministre de la Guerre le 14 octobre 1839 : "Le pays occupé par les Français dans le Nord de l'Afrique sera, à l'avenir, désigné sous le nom d'ALGERIE."
    Avec pour seule ambition d’offrir à leurs enfants un avenir tricolore.
    Ce qu'il restera de nous?

    Bonne question mais ne pas donner dans le politiquement correct, suer le burnous et autres fadaises!
    Le rire, la joie de vivre, la naïveté, l’amour de la famille, la disposition de l’amitié, le patriotisme, la piété, le respect des anciens, l’amour du sport, l’anisette et la khémia, la bonne table, le manque d’argent, la volonté des parents de donner une bonne instruction à leurs enfants, peuple marin, le parler, les gestes (le tape cinq, la coupe) le langage, creuset de toutes les races, la religion, et une multitude de sujets à développer pour conclure la vie des français d’Algérie.
    Bien sûr, chaque rassemblement résonne encore de rires tonitruants mais les sous-bois enfumés seront de plus en plus clairsemés par les convois funéraires qui hante le dernier d’entre nous.
    Bien sûr, les enfants traineront, par moments, sur leurs cordes vocales l’accent de leurs parents mais, il ne faut pas se leurrer, la route se termine pour l’épopée de ce peuple qui n’a pas su s’isoler sur une terre lointaine afin de perpétuer sa descendance et de chanter l’accent pied noir jusqu’aux confins du désert.
    L’erreur fut humaine pour ces victimes d’un exode inhumain et la tension trop forte pour penser à un avenir merveilleux. Alors, chacun retroussa ses manches pour imiter les aïeux dans un combat forcené contre les vents contraires mené par les métropolitains qui n’aimaient pas ces " français à la puissance dix" comme les nomma le grand général.................
    Ce qu’il restera de nous, outre la sueur des premiers arrivants de l’Europe méditerranéenne, une foi en l’avenir irrépressible, un courage à toute épreuve pour un peuple en devenir qui s’époumona à offrir à la France une raison de rester dans ce pays où ne poussait que des cailloux.

    Nous étions des pieds noirs
    La France métropolitaine nous affubla de ce sobriquet pendant la grande guerre.
    Peu importe ! Depuis nous revendiquons cette particularité. Nous la portons fièrement comme l’on porte un drapeau. “Un drapeau français bien évidemment” !
    A quoi tenait notre patriotisme ? Je ne saurais le dire mais un jour, un reportage sur la Nouvelle-Calédonie l’exprima bien mieux que je saurais le faire.
    « Nous aimions la France d’autant plus que nous étions loin d’elle. »
    Un français de métropole est français, nul ne le conteste mais un pied noir qui vit à 800 kilomètres de Marseille doit prouver chaque jour qu’il est français.
    En vérité, il s’en fout. Il est, il se sent français jusqu’au bout des ongles, à en mourir.
    C’est pour cela que l’abandon de la France lui parut comme une infâme trahison.
    Plus patriote qu’un pieds noir, impossible. Autant sans doute mais pas plus !
    Le sentiment d’appartenir à la grande France qui adopta nos parents, voire nos aïeux est d’autant plus fort, d’autant plus grand que nous en sommes éloignés géographiquement.
    Naitre, habiter et vivre à Paris, Marseille ou Ozoir-La-Ferrière vous désigne aux autres comme Français.
    Mais naitre à Alger, Oran ou Constantine, être fils d’immigrés italiens, espagnols, maltais ou mahonnais ne vous donnent pas droit automatiquement à une carte d’identité française, du moins aux yeux des sots.
    Alors imaginez si un juif se déclare français, si son père, son grand-père et son aïeul ont défendu la France dans les guerres où elle était engagée !
    C’est que l’européen d’Algérie est plutôt brun de peau, il a un drôle d’accent qui prend sa véritable dimension sitôt qu’il élève la voix.
    Et le pied noir possède le verbe haut car dit-il, si le Bon Dieu m’a donné des cordes vocales, la moindre des choses veut que je m’en serve.
    Parler haut et fort, gueuler s’il le faut, quoi de mieux pour crier sa foi en l’avenir, son amour pour la France.
    Le pied noir est turbulent ! Et alors ? Est-ce un défaut de vivre ?
    De vivre même à cent à l’heure ? Et même si ça dérange les mollassons, ceux qui ont préféré tourner la tête lorsqu’il fallait prendre parti, qu’il fallait entrer en rébellion en 39-45 ou en 1961.
    A ce moment-là, entrer en rébellion, c’était être patriote.
    Et là, messieurs les bons apôtres, le pied noir n’a de leçon à recevoir de personne.
    Et surtout pas des défaitistes de tous poils qui grouillent dans cette France d’aujourd’hui qui ne ressemble en rien à celle que nous vantaient nos pères et nos instituteurs.
    La France de Clémenceau, de Foch, de Jules Ferry, nous l’avons apprise dès notre plus tendre enfance.
    Nous l’adorions.
    Quelle déception que cette France contemporaine que nous avons reçue en héritage !
    Merci d’avoir pris le temps de lire lentement et d’expliquer à VOS Enfants !!!


    votre commentaire
  • Réduire à néant la famille Française ..

    Par:Pieds Noirs 9A..

    Article N°3134 du lundi 26 juin 2017..

    Réduire à néant la famille Française ..

    Depuis de nombreuses années les politiciens Français se sont acharnés à mettre en œuvre des agencements de destruction des familles Françaises...

    Donc bien entendu, ni vue, ni connu, dont d'abord, ils se sont attaqués aux familles nombreuses en supprimant tous les avantages que leur avaient consentis les précédentes générations. Puis, ils ont imaginé d'accorder ces avantages à toutes les familles, qu'elles soient Françaises ou non, européens ou étrangers, issues des pays les plus pauvres et les plus défavorisés ...

    Et là ?Ce fut un déferlement de demandeurs, de bénéficiaires dont les allocations familiales devinrent le principal revenu de leurs ménages polygames. Après les enfants, ce furent les femmes dont la fonction essentielle relative au renouvellement des générations fut paralysée par toutes sortes de moyens, tous plus cruels les uns que les autres. Ce furent les moyens contraceptifs y compris abortifs. On inventa la pilule de la veille, celle du jour, celle du lendemain puis la pilule abortive. Puis on y ajouta une propagande effrénée en faveur de l'avortement. On préféra tuer l'enfant dans le ventre de sa mère pour éviter sa naissance. De ce point de vue, les animaux sont plus respectueux de la nature que l'être dit humain...
    Mais cela ne suffisait pas. Il fallait encore trouver mieux pour empêcher le développement de la natalité. Oui oui ?. Nos politiciens dévoyés imaginèrent alors de s'attaquer au domaine sacré du mariage. Pour eux, le moyen d'empêcher toute procréation humaine fut de mettre en place le mariage des paires en sachant que deux hommes et deux femmes ne pourront jamais mettre un enfant au monde, d'où la démoniaque idée de l'adoption des enfants nés de couples normaux...
    Tous les êtres sensés voient bien les limites de ces dangereuses utopies. Lorsque la Nation ne sera plus composée que de paires, plus personne ne fera d'enfants et la race blanche disparaîtra enfin...
    Quand on pense que tous les citoyens de notre chère France ont élu de tels individus, on peut se demander s'ils sont conscients du danger ou complices de ces destructeurs de population et le pire de leurs pays France ...
    Et ce n'est pas tout, ils veulent aussi éliminer les vieux qui parait-il coûtent cher en matière de santé alors qu'ils font venir et soignent par millions tous les pauvres du monde, Attali étant d'accord, mais alors qui fait-il encore a son âge ce mort-vivant a donner des conseils ...
    Nous devons impérativement nous rebeller si nous ne voulons pas disparaître en tant que Nation de la surface de la terre, car les Français ne se rendent même pas compte que l'ouragan approche à grand pas, sans foi, ni loi ...

    Pieds Noirs 9A..


    votre commentaire
  •  

    La France, la patrie dont je ne saurais déraciner mon cœur.Par: Pieds Noirs 9A..

    Article N°3133 du dimanche 25 juin 2017

    La France, la patrie dont je ne saurais déraciner mon cœur.

     

    La France, la patrie dont je ne saurais déraciner mon cœur.

    La venue d’une pré-guerre civile en France
    Une situation dramatique se met en place dont la pré-guerre civile s’installe en France. Ce Phénomène ne date pas d'aujourd'hui bien, mais les Français laissant faire croyant qu'ils vivraient comme eux en bons et heureux chrétiens...
    Bien sûr, les politiques et les médias feignent le sujet, font table rase, pour a chaque fois, et une fois de plus, de ne rien voir, rien entendre. Les militaires hauts gradés qui alertent sur la vulnérabilité de la nation et sur la détermination de l’ennemi intérieur sont priés de la boucler, par nos gouvernements successives qui jure sans cesse que << tout va pour le mieux >> comme le faisant croire de 1954 à 1962 la guerre d'Algérie ...
    Nous avons sonné l'alarme depuis 1962 de ce qui se passerait en France, dont notre écho ne fut enregistré en bon et difforme par les Français eux même, ce danger dont le témoin étant dans le rouge, cet appel de danger de ce génocide chrétien à venir sur les terres françaises, cet appel ne semble pas devoir être entendu davantage. Pourtant, que disent-ils maintenant ? . Par ignorances et surtout par inconscience, qu’ils n’ont jamais vu un tel degré de haine et de violence contre les forces de l’ordre et de traités les Français de face de craies et de mécréants, sans oublier qui baise et qui nique la France et encore, c'est nous qui avons tort bien entendu, il faut que les Français s'allongent d'avantage pour mieux servir le nouveau colonisateur ...
    Aujourd'hui, vous le voyez de vous-même que ce ne sont plus les CRS qui mènent les assauts, mais les casseurs qui veulent tuer du flic, rappelez-vous à Nantes, où un policier a échappé de peu à un lynchage fatal, (voir la mort de près) un officier de police avait dit, que lors de chaque manifestation, les forces de sécurité doivent faire usage de 400 à 1000 « grenades de désenclavement », afin de briser les encerclements dont ils sont eux-mêmes les victimes. 350 policiers et gendarmes ont été blessés en ces deux derniers mois suivis des manifestations de Nantes, lors des protestations contre la loi travail, et nous ne savons pas tout ! ...
    La France n'est plus en prétendument en état d’urgence, nous sommes en plein dedans d'un grave conflit, le et les gouvernements successifs, se comportent et se sont comporter comme s’il ne voulait pas mesurer les tensions qui s’avivent. Elles sont portées par l’extrême gauche et des syndicats qui, comme la CGT, ne se radicalisent pas dans le bon sens, dans un journal du Figaro, un spécialiste de l’ordre public remarquait aussi que les groupes politiques à la manœuvre phagocytaient désormais avec une facilité déconcertante les milieux étudiants, mais aussi les jeunes venus des cités qui, jusqu’alors, n’apparaissaient qu’en fin de cortège pour « dépouiller ». « Jamais nous n’avions vu une telle collusion assumée ».
    Nous voyons ce phénomène se développer à une vitesse grande "V" ...
    La contestation violente du modèle de société occidentale, capitaliste et libérale. Le rejet est porté en commun par la gauche radicalisée et par l’islam politique, qui fait passer le musulman pour le nouveau damné de la terre. Cet islam révolutionnaire s’est déjà introduit dans de nombreux syndicats. Il apporte une force conquérante inédite et potentiellement brutale. Il s’est immiscé également dans les rangs de Nuit debout, à travers la défense de la cause palestinienne et le boycott d’Israël (mouvement BDS). Les convergences que cette mobilisation, fixée sur la place de la République à Paris, tente d’établir avec les cités entrant dans la perspective d’un front uni contre le pouvoir affaibli. C’est le gourou de Nuit debout, Frédéric Lordon, qui avait assuré : « Nous ne sommes pas là pour être amis avec tout le monde et nous n’apportons pas la paix. Nous n’avons aucun projet d’unanimité démocratique ». Comme une contre-manifestation organisée par la collective « Urgence, notre police assassine » a été annulée par la préfecture. Amal Bentounsi, sa fondatrice, s’en insurge : « Les violences policières ne viennent pas d’être inventées. Les quartiers ont servi de laboratoire à ce qui est étendu aux manifestants aujourd’hui ». La guerre civile est déjà dans les esprits des islamo-gauchistes et de leurs collaborateurs, qui se disent en légitime défense face à la police criminelle. Cette même police est applaudie par une majorité de Français, pour sa vaillance lors des derniers attentats islamistes....

    La France, la patrie dont je ne saurais déraciner mon cœur.

    Qui, parmi les musulmans de France, appelle à un tel rassemblement pour le « vivre ensemble » ? Ni le Conseil français du culte musulman, ni l’Union des organisations islamiques de France, ni les « modérés » de la Mosquée de Paris, ni les intellectuels, partisans d’un hypothétique « islam des Lumières. »

    Eux, ils n’ont même pas à bouger le petit doigt pour être acceptés ; nous, Français, chrétiens, qui sommes « chez nous » devons tout faire pour les accueillir et leur permettre de vivre en paix !...
    Alors moi, je dis bravo ... Pieds Noirs 9A..


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique